Cinquième étape : Ne pā(s) perdre le Nord

Écumer la cité des voiles.
Et les mettre.
Bâbord d’abord,
Vers l’asile des fous,
Et puis impro, Tiida, septentrion.

De en , un à la fois,
S’éloigner du vacarme humain.
Vers le nord, toujours plus loin.
Rouler, à travers routes, chemins et marées,
Bitume, poussière, sable, et opossums écrasés.

Des moutons.
Des arc-en-ciel dans les cascades,
Des étoiles dans les grottes,
Des routes sur les plages,
Des dunes dans le brouillard.
Et encore des moutons.

Redescendre, naviguer.
Coromandel, week-end prolongé,
Jamais très loin des sentiers broutés.

Et puis s’échapper, s’immerger,
Dans  les sources thermales,
Les cascades glaciales,
Et les histoires de la Comté.

 

Cliquez sur les pictos pour plus d’infos ou cliquez ici pour agrandir la carte

 

Galeries :
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s